Fédération NéoPlanétaire [FNP]

Palais érigé sur Cimetary, lieu de départ de la Fédération.
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Sergent Vig: Guerre sur Saeria

Aller en bas 
AuteurMessage
Gouverneur Walace
Ministre du renseignement
Gouverneur Walace

Nombre de messages : 50
Alliance : FNP
Date d'inscription : 16/10/2008

Sergent Vig: Guerre sur Saeria Empty
MessageSujet: Sergent Vig: Guerre sur Saeria   Sergent Vig: Guerre sur Saeria EmptyLun 3 Nov 2008 - 16:35

Saeria, [5:41:6]

La République avait connu quelques semaines de paix, de véritable paix, après son entrée à la Fédération NéoPlanétaire. Depuis, nulle flotte n'avait approché en termes hostiles la planète-capitale Naeria La, et la rébellion jadis si féroce avait rapidement été désossée. Le Gouverneur passait ses vieux jours à tenter de faire baisser les taxes sur le commerce, à augmenter les fonds dispensés pour l'aménagement de nouveaux terrains militaires, et le renouvellement des installations de défense, lesquelles n'étaient plus au goût du jour; il fallait dire que les installations les plus performantes sur cette planète dataient de plus d'une décennie au moins, et n'étaient pas équipées des meilleurs logiciels de ciblage et de la vélocité des nouveaux modèles.
Mais alors que la République entrait dans une ère de prospérité, la planète fille Saeria de la République venait de déployer des forces militaires conséquentes dans l'hémisphère Sud de la planète, car soudainement, toutes les communications et surveillances radars de certaines zones venaient de disparaître. Différentes patrouilles étaient envoyées, mais aucune ne revenait. Alors, le Conseil de la planète avait voté pour l'envoi de troupes et la mise en place d'un dispositif d'évacuation des civils en urgence. Toute cette organisation mettait en péril la sécurité de la planète, laquelle devrait évacuer s'il le fallait toute la population sur la Lune d'accueil de la République, non loin d'une seconde planète fille: Xaeria. Maintenant, au camp X-V44 de la 3ème division du 12ème régiment d'infanterie d'assaut, le Commandant des armées préparait les forces militaires à une incursion éclair en terrain hostile.


-Messieurs, vous êtes le premier groupe d'intervention furtif. Vous disposerez de vingt quatre heures pour découvrir qui est notre ennemi, tenter d'en apprendre un maximum sur eux et nous faire votre rapport. Ce délai passé, je vous conseille de mettre votre petit cul à l'abris car nous ordonnerons le bombardement orbital! Messieurs, bonne chance!

-Bien commandant!


Le sergent Vig se retourna vers ses hommes, lesquels avaient suivi les instructions d'un oeil las. Ils ne s'attendaient pas à une mission de reconnaissance, eux qui avaient été décorés pour avoir démantelés plusieurs réseaux de la rébellion il y a plusieurs mois, mais à une boucherie pure et dure, seul instant pendant lequel seul leur talent comptait. Ils étaient quatre, ce qui était déjà beaucoup pour un groupe furtif. Il y avait le déjà connu Sergent Vig, "Grenade", "Oeil", "Tigre". Les surnoms des trois soldats n'étaient pas pris au hasard, bien au contraire: Grenade était un fou des explosifs, possédait toujours assez de matériel pour faire exploser une base et s'était armée d'une magnifique Z-14, mitrailleuse automatique; Oeil était lui armé d'un sniper et occupait donc la place de tireur d'élite tandis que Tigre, lui, était friand de corps à corps et d'armes aussi puissantes que bruyantes. Deux longs couteaux à dents de scie pendaient à ses flancs en plus de l'équipement standart de chacun, Y24 (fusil mitrailleur), couteau de combat et pack de survie muni de deux grenades, une à fragmentation, l'autre antichar.
Désormais prêts, le groupe se déploya dans la vaste plaine enneigée de cette planète froide. Seules quelques basses herbes pouvaient camoufler leur présence, aussi préférèrent-ils s'espacer de plusieurs mètres, avançant lentement et en rampant; le sergent communiquait déjà ses ordres par émission radio.


-Ne tirez qu'à mon signal, ne braquez pas vos armes sur d'éventuels prisonniers, évitez les zones habitées et sur...

-Chef, on sait...

-Ta gueule Grenade! Bon, on avance vers l'est à 43°, 'y a une ferme pas loin et un bois. On monte le camp là haut, et on installe les premières sondes radar. Oeil, reste sur tes gardes et préviens moi sur tout ce qui pourrait venir à notre rencontre "par hasard". Tigre, tu te déploies devant nous, Grenade couvre tes arrières. Je garde un oeil sur les alentou...

-En gros tu te planques pendant que nous on fait le sale boulot!

-Grenade, ta gue...

-Ca va, ça va, j'ai compris, à vos ordres chef!

-A partir de maintenant, silence radio, je serais le seul apte à le rompre. Oeil, si t'as quelqu'un en visée, tu me fais signe, mais je le répète, silence radio!


L'escouade avançait voilà maintenant dix minutes, et, dans leurs combinaisons de combat ultra-modernes, chacun allumait son écoute, sa musique, prenant du bon temps alors que la mission suivait son cours.
Voilà déjà une heure qu'ils étaient partis, et ils n'avaient couvert que deux kilomètres, ne rencontrant aucun signe de vie. Alors que Tigre était à l'avant, il lança un bref signal avec le bras, et une détonation aveuglante et assourdissante retentit, projetant d'immenses gerbes de terre dans les airs.


-Les gars, on est en terrain miné, je répète terrain miné! Sortez vos kits de survie, 'y le matos pour les désarmer.

-Si 'y avait pas ces foutues herbes, on les verrait, mais là, t'as une chance sur deux de retrouver tes jambes à quinze mètres!


L'adrénaline accélérait les battements de coeur de tous, alors qu'ils se permirent quelques rires sonores, reprenant leur avancée, plus lentement, désactivant chaque mine au passage. Toujours aucun mouvement, aucun signe, aucune présence. Les quatre hommes commençaient à transpirer dans leurs combinaisons très protectrices mais lourdes et complètement hermétiques. Même le casque (à visière complète), commençait à les gêner, ne permettant pas une capacité de mouvement pleine.

-Mais au fait, elles sont à nous ces mines?

_________________
Sergent Vig: Guerre sur Saeria FNP8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouverneur Walace
Ministre du renseignement
Gouverneur Walace

Nombre de messages : 50
Alliance : FNP
Date d'inscription : 16/10/2008

Sergent Vig: Guerre sur Saeria Empty
MessageSujet: Re: Sergent Vig: Guerre sur Saeria   Sergent Vig: Guerre sur Saeria EmptyMer 5 Nov 2008 - 13:37

Aucune réponse ne tomba après cette juste interrogation qu'Oeil venait de soulever. Le sergent ordonna la retraite, tant pis, ils passeraient plus à l'est encore, par les marécages de Madréal: au moins, ils ne risqueraient pas de se faire repérer dans cette eau verdâtre. Le sergent sentait la nervosité gagner son escouade, alors que deux heures déjà les séparaient du poste de commandement. S'ils ne trouvaient pas rapidement ce qui était la cause de ce trouble, peut-être qu'une région entière serait rasée, emportant le secret d'éventuels ennemis dans la tombe.

-Messieurs, on reste en formation standart, Tigre devant, Grenade à droite, Oeil à gauche, moi derrière. On reste tête hors de l'eau, pas besoin de sortir vos aqua-kits. En revanche, restez prêts à plonger en c...

Les rafales de lasers ne les touchèrent pas, mais de peu. Ils étaient environ dix. Pas diffficiles à reconnaitre: Viridians, les pirates de l'univers. Ce qui surprit le plus le sergent Vig, était qu'ils aient le courage de s'attaquer à un tel ennemi. D'habitude, seuls les statioports isolés pouvaient craindre leurs attaques...
Leur peau verdâtre contrastait avec leurs yeux petits et jaunes. Ils mesuraient près de deux mètres, et leurs mains à trois doigts étaient terminées par de longues griffes noires.


-Feu!

Les armes automatiques et balistiques de l'escouade retentirent dans un fracas infernal, pendant plus d'une minute, transformant les dix éclaireurs en un tas de chair explosée. Seul Oeil tirait coup par coup, et déchiquetait un crâne en un tir ajusté. Lorsqu'enfin le dernier Xenos expira, les dernières douilles tombèrent dans l'eau au teint douteux, et l'escouade sortit lentement du marécage, continuant à braquer les restes des Viridians.

-Escouade Alpha, mission accomplie, on sait qui ils sont et quelles sont leurs intentions. On pose la sonde radar et on se fait la malle!

Se retrouvant à nouveau dans la plaine, le sergent déposa la sonde radar qui se déploya immédiatement, opérant à une reconnaissance géographique des lieux. Bientôt, le central recevrait l'émission de la sonde, et ils pourraient dès lors ordonner le déploiement de plusieurs escouades d'infanterie, et refermer une tenaille sur la base ennemie.
Cependant, même cette victoire eut un goût amer pour Vig. Les innocents tombés entre les mains des Viridians périraient à la moindre incursion en leur territoire volé aux autorités républicaines: cela pourrait mener à des négociations interminables, voire même à des faveurs pour les pirates. Ils étaient complètement stupides en terme de technologie mais savaient comment tirer profit de chaque situation.


-Les gars, je crois finalement que notre boulot n'est pas fini. La sonde radar indique que les Viridians ont pris possession du port S5, coupant toutes les routes commerciales maritimes. Si le central nous envoie un transport, on peut très bien s'infiltrer dans leur base par les canalisations, et déboucher dans les cellules de détention, afin d'extraire les prisonniers. Pour cela, le central devra engager des négociations afin de berner ces enfoirés.

-Mmmmh... Une mission d'extraction qui risque d'être explosive! Et tu les connais ces canalisations toi? Parce que... c'est grand!

-J'ai été entraîné aux missions de démolition dans ces conduits, autant vous dire que je sais où aller et où frapper.


Vig savait que c'était risqué, mais ils n'avaient pas le choix s'ils voulaient revoir les civils en vie. Car une fois payés, on relâcherait les prisonniers en effet, mais en petits morceaux ou autres tortures montrant la bestialité écoeurante de ces pirates.
Une demi-heure plus tard, le central prenait connaissance du plan du Sergent. Le commandant fut d'abord sceptique à cette idée, mais dès qu'il entendit parler des traitements que ces animaux infligeaient aux prisonniers, ils leur donna le feu vert:


-Le transporteur sera là dans une dizaine de minutes. Vous y trouverez des charges de démolition, des grenades incendiaires, et un fusil à plasma, au cas où une porte vous résiste trop. Mais je veux que vous restiez conscient d'une chose: vous jouez avec la vie de beaucoup des nôtres. Je veux que cela reste une mission d'infiltration, pas que ça tourne à une fusillade explosive.

-Commandant, vous avez certainement lu nos dossiers, chacune de nos opérations a été couronnée de succès. Nous ferons notre boulot et rien de plus!


Ce qu'ils ne savaient pas, c'était qu'une flotte de guerre Viridianne était en train d'établir un blocus autour des voies hyperespaces de la planète, ne permettant aucun renfort. La bataille pour Saeria allait commencer!

_________________
Sergent Vig: Guerre sur Saeria FNP8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouverneur Walace
Ministre du renseignement
Gouverneur Walace

Nombre de messages : 50
Alliance : FNP
Date d'inscription : 16/10/2008

Sergent Vig: Guerre sur Saeria Empty
MessageSujet: Re: Sergent Vig: Guerre sur Saeria   Sergent Vig: Guerre sur Saeria EmptyMer 19 Nov 2008 - 20:41

-Canalisations du Port S5-

-Putain, ça sent le rat mort!

Grenade disait vrai. L'odeur des canalisations était écoeurante. L'escouade avançait en rampant dans ce circuit long et monotone. Déjà qu'ils avaient du faire le voyage à pied, le transport s'étant fait pulvériser par la flotte ennemie, puis éliminer les ennemis lambdas qui patrouillaient un peu trop près d'eux, "s'infiltrer" dans les canalisations, se rendre compte que ces dernières avaient été complètement bouchées par l'ennemi, transformant le port S5 en une véritable forteresse. Maintenant, ayant été repérés, ayant fait le voyage pour rien, les commandos durent rebrousser chemin et analyser la situation...

-Espace, Bataille spatiale contre l'envahisseur-

Embarqués dans leurs chasseurs légers, les pilotes républicains semblaient pris d'effroi en observant la taille des vaisseaux de guerre Viridians, de véritables monstres aménagés en stations de guerre et statioports. A côté, les chasseurs semblaient furtifs, tellement frêles de silhouette. Le Capitaine Gink, embarqué comme ses hommes dans leurs "casseroles", filaient droit sur l'ennemi, lequel commençait à déployer les vaisseaux légers et les batteries anti-aériennes. Sous peu, un véritable déluge de rayons lasers allait éclaircir en une tâche lumineuse l'univers, broyant tout ce que ces traits mortels toucheraient.
Trois... Deux, Un... Feu!
Une véritable explosion de tirs retentit côté républicain, envoyant des gerbes d'étincelles dans le vide spatial. Les premiers chasseurs Viridians implosèrent, le laser ayant perforé les coques, transformant le tableau de bord en un amas de pièces détachées. La riposte fut tout autant destructrice, voire même plus... A deux cent républicains contre huit cents vaisseaux Viridians, le combat semblait déjà inégal. Mais c'était sans compter l'escouade de Gink, qui avançait toujours, utlisant les brouilleurs et le silence comm. pour rester furtifs.
Les combats continuaient, les lasers fusaient dans tous les sens, frappant autant alliés qu'ennemis. Les pilotes s'engageaient, filaient dans l'espace, se poursuivant à des vitesses vertigineuses, cherchant à viser les réacteurs. Les moins rapides finissaient rapidement pulvérisés... Bientôt, les chasseurs Viridians avaient assez refermés leur étreinte sur le noyau offensif de la république, permettant aux batteries de faire feu. Dès lors, le carnage fut impitoyable. Avec une précision incroyable, les tirs multiples détruisirent presque la totalité des chasseurs républicains, ne leur laissant aucune chance de survie.
Surpris, l'escouade de Gink accéléra, réétablissant le contact en demandant à l'Intersider d'intervenir... Ce dernier, vaisseau coûteux, ne disposait pas des ressources individuelles en barges de guerre des Viridians, mais d'un canon à impulsion pouvant désactiver les systèmes de défense un bref instant, coupant le central radio.
C'est ce qui fut fait. Immédiatement, l'immense vaisseau ennemi sembla s'immobiliser, et les différents escadrons Viridians en vol improviser, dès lors surpassés par la logisitique militaire républicaine. Une dizaine de minutes plus tard, les chasseurs des deux côtés semblaient détruits, les républicains ne possédant plus que deux chasseurs en vol (l'escouade de Gink s'étant posée sur l'Intersider) et les ennemis plus aucun vaisseau -en vol-.
Le canon à plasma n'était pas encore à puissance maximale, le commandant préféra attendre avant de tirer sur la barge ennemie.


-Chargez moi ça à bloc, et pulvérisez moi ces merdeux!

Ses désirs étant des ordres, arrivé à charge maximale, le canon à plasma fut engagé sur l'ennemi, et le rayon blanc, pur, ses particules accélérées et chauffées, transperça la coque ennemie, le faisant exploser en un millier de morceaux, pulvérisant le personnel à bord et les vaisseaux à quai.

Les deux nouvelles barges de guerre qui leur firent alors face, comme matérialisées devant l'Intersider, transformèrent la victoire et l'explosion de joie de l'équipage en un sombre présage doublé d'un masque d'effroi posé sur leurs visages, à tous!

La bataille était loin d'être gagnée...

_________________
Sergent Vig: Guerre sur Saeria FNP8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouverneur Walace
Ministre du renseignement
Gouverneur Walace

Nombre de messages : 50
Alliance : FNP
Date d'inscription : 16/10/2008

Sergent Vig: Guerre sur Saeria Empty
MessageSujet: Re: Sergent Vig: Guerre sur Saeria   Sergent Vig: Guerre sur Saeria EmptySam 13 Déc 2008 - 17:37

-Escouade Alpha appelle Intersider, à vous! Escouade Alpha appelle Intersider, à vous! Me recevez-vous Intersider?

Le sergent Vig ne rêvait pas. Une véritable guerre faisait maintenant rage sur Saeria. Planète essentiellement rurale, aux températures plutôt chaudes, espace naturel encore intact, inchangé par ses habitants qui malgré leur technologie ont su apprendre à vivre en parfaite harmonie avec cette nature, connaissait désormais un conflit au-delà de l'imaginable.
Les combats spatiaux empourpraient le ciel à chaque fois qu'un navire était touché, et allait s'écraser dans les plaines boisées.
L'armure complète des quatre soldats était sale: complètement enduite de déjections animales et humaines, de par leur passage dans les canalisations, mais aussi de boue, d'herbe, de feuilles et de branchage pour leur camouflage. Ils avaient fui le port S5 suite au bunker que ce bâtiment était devenu afin de faire le point à quelques kilomètres de là, dans un bois assez profond pour les camoufler. De son poste de tir, derrière une bute de terre, Oeil surveillait dans son viseur chaque mètre carré qui aurait pu cacher un ennemi.


-Sergent, qu'est-ce qu'on fait? On est bientôt à cours de munitions, ils nous ont coupé les comm' et nous localiseront tôt ou tard si on tente quoi que ce soit. Si vous voulez mon avis on est sérieusement dans la mm...

Grenade n'avait jamais pu s'empêcher de commenter chaque situation, aussi dramatique fut-elle. Mais au fil des heures, alors que chacun réfléchissait à leur situation, l'épuisement de trois jours de marche accroupis, sur le ventre, s'arrêtant même pour un animal qui passait curieusement par là, faisant son effet et mis à part Oeil qui continuait tranquillement sa surveillance, les trois armures des autres membres de l'équipe semblaient comme inanimées.

Le dernier soldat éveillé allait s'endormir à son tour quand deux explosions derrière lui le ramenèrent à son corps endolori. Tout comme ses coéquipiers, il était sur le ventre, tenant en joue ce qui sembait les avoir attaqués...

_________________
Sergent Vig: Guerre sur Saeria FNP8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouverneur Walace
Ministre du renseignement
Gouverneur Walace

Nombre de messages : 50
Alliance : FNP
Date d'inscription : 16/10/2008

Sergent Vig: Guerre sur Saeria Empty
MessageSujet: Re: Sergent Vig: Guerre sur Saeria   Sergent Vig: Guerre sur Saeria EmptySam 24 Jan 2009 - 13:29

-L'armée républicaine!

le Sergent Vig avait vu juste. Des centaines de vaisseaux de débarquement survolaient un ciel étonnamment rouge. Les uniformes des troupes déjà débarquées semblaient flous, tant la violence des affrontements obligeait les soldats à s'esquiver d'un couvert à un autre avant qu'une explosion assourdissante ne les réduise en cendres.
En l'espace de quelques secondes, la guerre de positions venait de commencer. Les soldats des Viridians, depuis leurs bunkers installés sur les hauteurs, mitraillaient la pleine de salves bleutées, désintégrant chair et os.
Mais les vagues successives de soldats Naeriens firent tout de même leur effet, quelques grenades réussirent à faire exploser les bunkers les plus isolés. Rapidement, l'escouade commando repéra l'Officier en charge des opérations, qui restait en retrait, attendant le signal du haut commandement pour envoyer les divisions blindées.
Mais au premier coup d'oeil, nul division blindée en vue... Comment pouvaient-ils espérer repousser l'envahisseur sans soutien blindé?
Vig s'empressa de rejoindre le dirigeant des opérations, lequel le salua en posant son regard glacé sur lui.


-Commando, vous devriez rapidement quitter cet endroit! Les Viridians, comme nous l'avions prévu, ont assassiné les prisonniers. Par conséquent, le port S5 n'a plus aucune valeur stratégique. Nous avons pris le soin d'évacuer tous les villages alentour, et nous allons bientôt quitter le champ de bataille ici aussi. Donc, je réitère mon conseil: trouvez un transporteur et embarquez vous dedans, ça va bientôt chauffer ici!

-Sauf votre respect, même notre Intersider n'a pas un canon assez puissant pour raser les fondations de cette structure et de plus, il a été détruit lors de l'affrontement qui l'a opposé aux barges de batailles Viridianes...


Une expression démoniaque s'empara du visage posé du supérieur, qui posa une main amicale sur l'épaule du sergent. Surpris par ce geste, et dans l'attente d'une réponse, Vig baissa la tête, en signe d'incompréhension.

-Cela fait trop longtemps que vous n'êtes plus retourner sur notre bonne vieille Naeria La! Vous ne savez pas quels changements ont bouleversé nos stratégies militaires! Les Viridians seront confortés par cette petite victoire sur une poignée de nos hommes, aussi resteront-ils inconsciemment enfermés dans leur forteresse, alors que notre arme s'apprête à raser toute forme de vie à plus de 10 kilomètres à la ronde. Oui sergent! L'Etoile de la Mort s'est débarrassée du blocus Viridian, et aucun vaisseau des leurs ne peut quitter l'orbite sans se faire annihiler par les canons à impulsion électromagnétiques. Maintenant, quittez moi cette foutue planète!

---------------

Quelques heures plus tard, à bord de l'Etoile de la Mort, la conclusion de la guerre se fait de plus en plus concrète. Le haut commandement, les yeux rivés sur les écrans de contrôle, sent une étrange sensation de pouvoir s'emparer de ses membres.

-Feu!

Instantanément, l'immense gueule qui forme le canon "Eradication" de l'Etoile de la Mort crache un rayon émeraude d'une puissance phénoménale, faisant trembler la station militaire tout entière. A peine a-t-il quitté le navire, qu'au sol, sur Saeria, l'explosion titanesque ébranle les sols de la planète. Du port S5, il ne reste plus rien. Seul un immense cratère d'une noirceur impénétrable, témoin du fléau de la guerre qui secoua l'espace d'une année la sécurité républicaine de Saeria...

_________________
Sergent Vig: Guerre sur Saeria FNP8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Sergent Vig: Guerre sur Saeria Empty
MessageSujet: Re: Sergent Vig: Guerre sur Saeria   Sergent Vig: Guerre sur Saeria Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sergent Vig: Guerre sur Saeria
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre de Troie
» DSI sur la guerre navale de surface
» Art de la guerre au Japon
» Guerre du Rif
» Guerre en Malaisie 1948-1960.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fédération NéoPlanétaire [FNP] :: Coté Cour (extérieur) :: Appartements privés :: Gouverneur Walace-
Sauter vers: